Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Linkeys aiguise son savoir-faire et accueille son directeur des nouvelles technologies : Damien Bigot. A 37 ans, cette dernière recrue stratégique vient booster le développement de la start up en matière d’innovation. Refonte, nouveaux produits, IA, le spécialiste de la cooptation se donne les moyens de ses ambitions !

 

Gaëlle: Ton rôle chez Linkeys

Damien: J’ai rejoint Linkeys en tant que CTO – directeur des nouvelles technologies, mais pas que !

J’ai également des missions transverses avec le groupe Mare Nostrum de manière plus large.

Maintenant que l’équipe s’agrandit, avec des ressources à Marly (en Suisse), Grenoble, Apt, Lisbonne et maintenant moi-même à Toulouse, j’ai un vrai rôle de “chef d’orchestre”. Comme toute start-up qui prend de l’ampleur, il y a maintenant besoin de plus de méthodologies & structures. 

Spécialiste de la cooptation, c’est déjà bien, on vise encore plus loin à environ 3 ans, en se positionnant comme un catalyseur d’innovations RH.

Pour le moment, je n’ai pas encore pu passer beaucoup de temps avec les équipes, ce qui me chagrine un peu car c’est l’objectif de ma venue et ce qui me motive.

Vu nos projets de refonte et de levée de fonds, je suis très pris par la phase préparatoire : calibrage du projet, coût & chiffrage, business plan, recrutement des freelances…

J’ai complètement mis de côté les autres sujets Mare Nostrum pour ne faire que du Linkeys.

Gaëlle: Ton parcours avant de nous rejoindre ?

Damien: Comme beaucoup de “techos” comme on dit, un début de parcours avec un bac S (que les plus jeunes ne reconnaîtront pas !) j’ai rapidement basculé dans les nouvelles technologies et l’innovation avec un master en Algorithmes et modèles de l’information à Caen, que j’ai conclu par un stage à l’ONERA (Office National d’Etudes et de Recherches Aérospatiales) sur Toulouse.

J’ai enchainé sur une thèse à l’IRIT (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse) sur le thème des préférences utilisateurs (en partenariat avec IBM, Renault et Kaméléon).

Et oui, je peux me faire appeler docteur !

Après ça, j’ai co fondé la start up Covia avec un associé. Une solution de mobilité d’entreprise, servant à définir le meilleur trajet domicile-travail.

Une belle première réussite puisque nous avons réussi à lever 1 M €, ce qui nous a permis de monter une petite équipe

Après un rapide détour – raté si je peux dire –  dans une entreprise de finance en 2018, j’ai rejoint la société Umlaut en tant que data scientist.

Je tenais vraiment à revenir sur un poste plus technique. J’avais quelques doutes sur mes capacités managériales. N’ayant pas été formé pour l’encadrement d’équipe, ça m’a beaucoup questionné.

Et finalement j’ai évolué assez rapidement sur un poste de lead tech puis responsable innovation, ce qui a confirmé mon affinité et ma capacité à porter des équipes.

Pour finir en beauté chez Umlaut, j’ai créé le pôle R&D avec quelques-uns de mes collègues.

Tout ça en un peu moins de trois ans, je suis assez content !

Gaëlle: Ce qui t’anime en entreprise ?

Damien: Les challenges ! Avant tout s’éclater. Le plaisir d’avoir accompli quelque chose de nouveau.

Le rapport avec l’équipe est également très important pour moi. J’aime guider mais sans être directeur, la démarche d’accompagner, transmettre son savoir-faire et ses compétences.

Je ne recherche pas du tout le rapport hiérarchique, ce qui colle très bien avec l’état d’esprit de Linkeys.

La vision stratégique est également un bon moteur chez moi. En dehors de mon rôle technique, j’aime pouvoir apporter ma pierre à l’édifice dans la définition de la stratégie.

Où on veut aller à moyen long terme, comment, et avec qui. 

Gaëlle: Comment te définirais-tu ?

Damien: Il faudrait demander aux autres !

Je pense être quelqu’un d’abordable et cool.

Encore une fois, la notion d’équipe est importante. J’aime travailler avec des gens en qui on peut avoir confiance, et lorsque c’est le cas, la limite collègue/ami est très mince.

Gaëlle: Le team building idéal ?

Damien: En dehors des bureaux, c’est sûr !

Partir quelque part, louer un gîte, se mettre au vert.

Dans le détail, faire par exemple des groupes de travail pendant 2 jours, boulot le matin, activités l’après-midi (escape game, rando…)

Gaëlle: Tes hobbies ?

Damien: Randonnées, sports de précision (tir à l’arc), sports de combat. Tout ce qui est généralement en outdoor en fait !

Et depuis le confinement, de nouvelles passions plus à portée : jardinage & pêche à la ligne.

Gaëlle: Et côté cuisine pour une sortie d’équipe ?

Damien: J’adore la cuisine japonaise (les sushis notamment).

En équipe, plutôt soirée tapas/bar à vin. On partage, c’est convivial, plus sympa que chacun à sa place derrière son assiette.

Gaëlle: Le mot de la fin ?

Damien: Je dis souvent aux équipes “Faites-moi rêver” ou “T’inquiète, tout va bien se passer” quand je sais pertinemment qu’il va y avoir des turbulences !

Et comme on disait dans mon ancienne boite : “Work hard, play hard!”

Linkeys démocratise le recrutement participatif et trouve les meilleurs candidats par la cooptation

Particuliers

Trouvez un job à une personne de votre réseau et gagnez jusqu'à 2000 € en lui envoyant simplement une de nos offres d’emploi.
Inscription gratuite

Entreprises

Découvrez la cooptation et améliorez vos flux de candidats avec Linkeys, la plateforme de recrutement participatif efficace et abordable.
Découvrir la cooptation avec Linkeys

L'article vous a plu, partagez-le

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn