Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Plus nos sociétés se digitalisent, plus nos habitudes et nos modes de fonctionnement évoluent. Mon dernier article «Le monde de demain» traitait de la manière dont nos métiers évolueront ou disparaitront au fil des années. Dans cet article, j’ai décidé de mettre en avant l’évolution de nos compétences professionnelles.
Plus nos sociétés se digitalisent, plus n
os habitudes et nos modes de fonctionnement évoluent
. Mon
dernier article «
Le monde de demain
» traitait de la manière d
ont nos métiers évolueront ou
disparaitron
t au fil des années
. Dans cet article, j’ai décidé de mettre en avant l’évolution de nos
compétences
professionnelles
.
1548906433

On pourrait se dire qu’avec l’avancée des technologies les compétences demandées par les entreprises deviendront de plus en plus pointues et techniques. Cependant, tout laisse à penser que cela ne sera pas forcément le cas. En effet, qui dit évolution rapide des technologies, dit également obsolescence tout aussi rapide de celles-ci. Aujourd’hui, connaître toutes les subtilités d’une technologie n’est plus attrayant étant donné la rapidité avec laquelle celles-ci s’éclipsent les unes après les autres. Le domaine du développement web en est le bon exemple, en l’espace de quelques années, de nouveaux frameworks et mises à jour de ceux-ci, sont venus bouleverser tour à tour le champ du possible en matière de fonctionnalités. Ce domaine évolue si rapidement qu’il n’est plus question de connaître un langage sur le bout des doigts mais d’être surtout réactif face à l’évolution de celui-ci et d’acquérir rapidement une capacité d’adaptation face à l’arrivée toujours plus nombreuse de fonctionnalités. Avec le temps, ce ne se seront bientôt plus les compétences techniques qui primeront mais bien les compétences comportementales appelées soft skills.

Ces compétences se réfèrent directement à notre personne. Savoir écouter activement, être flexible, avoir une bonne capacité d’adaptation, être créatif, autodidacte, organisé, etc. Ces compétences deviennent de plus en plus impératives pour évoluer dans ce monde en constante mutation. Les entreprises ne veulent plus de mains- d’œuvre à proprement parler, elles cherchent désormais des profils épanouis et polyvalents. Ces profils font de leurs qualités personnelles des compétences obligatoires pour évoluer rapidement et être réactifs aux changements. Le management 3.0, qui se base sur le management agile, vient rompre ainsi les schémas hiérarchiques instaurés dans les entreprises pour offrir aux employés un environnement qui les poussent à déceler en eux des soft skills basées sur l’échange et la collaboration. L’autonomie et l’auto-organisation deviennent les maîtres mots et sont très encouragés afin d’innover et de s’adapter face à des marchés de plus en plus concurrentiels. Le but n’est plus de restreindre les employés à des tâches fastidieuses mais de leur offrir un environnement où ils ont la possibilité de progresser continuellement et d’être inclus de manière active dans les décisions que prend leur entreprise.

hola

Cette nouvelle façon de voir la hiérarchie, de manière horizontale, permet ainsi à chacun de s’épanouir et de se découvrir des compétences encore cachées. Bien entendu, ce changement ne se fait pas du jour au lendemain. Les managers et les dirigeants doivent pouvoir se former pour créer un contexte de travail valorisant et tirer ainsi parti de toutes les aptitudes de leurs collaborateurs. Car c’est en plaçant l’humain au centre des préoccupations que la magie opère. L’équipe Linkeys se retrouve justement dans ce nouveau courant de pensée, leurs manières d’interagir entre eux et leur vision de ce que représente une entreprise leur permet de créer un contexte de travail sain et épanouissant. Vous pouvez découvrir leur façon de travailler grâce à mes deux précédents articles : « L’équipe Linkeys : sa vision du travail » et « Un lundi chez Linkeys ».

Comprendre tous ces enjeux, c’est se préparer au futur. Il ne suffit plus aujourd’hui de bâtir sa personne sur ses connaissances, il faut faire évoluer en parallèle sa personnalité pour s’offrir la chance de progresser continuellement avec le monde qui nous entoure. Vulgariser, simplifier, communiquer et transmettre des informations extrêmement techniques deviendront dans les années à venir des exigences dont nous ne pourrons pas nous passer au niveau professionnel. Car, il est essentiel que tous les membres d’une entreprise comprennent globalement la vision de celle-ci et se sentent ainsi intégrés et acteurs dans ce contexte. Au fur et à mesure que les technologies prendront de l’ampleur et s’inviteront dans toutes les couches de la société, notre capacité à nous adapter sera mise à rude épreuve. Apprenons donc dès aujourd’hui à travailler nos soft skills pour faire ce que l’être humain sait faire de mieux : évoluer.

Merci pour votre lecture !

L'article vous a plu, partagez-le

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn