Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Être expert dans son domaine c’est bien, mais avec le bon savoir-être, c’est encore mieux !


Autrefois très centrés sur la compétences techniques, les recruteurs de profils informatiques cherchent également à valoriser les “soft skills”.

A quoi ça sert le savoir-être si mon code est super propre ?

 

Exceller en code ne suffit malheureusement plus : les recruteurs attendent bien évidemment des compétences pointues en développement, mais aujourd’hui ils attendent aussi d’autres qualités humaines chez un candidat.

Le savoir-faire et le savoir-être forment les composantes de la compétence. Afin d’être au top de ta performance, il est important de savoir les concilier afin de pouvoir les développer de manière efficace. 

On connait tous ce développeur hyper calé dans son domaine, mais qui est une vraie boîte noire pour les autres : où il en est, ce qu’il fait, est ce qu’il a bien reçu ma demande…

Résultat : ça pénalise l’équipe projet.

Comme pour tout métier, celui de développeur n’est pas épargné par les stéréotypes : introverti, geek, timide, mauvais en communication, etc., ces clichés ont la vie dure et sont encore bien présents chez les recruteurs. Il va falloir démontrer au recruteur que c’est bien évidemment faux et tordre le cou à ces idées reçues en apportant la preuve de tes soft skills et de ton savoir-être.

 

Comment faire pour concilier savoir-être et savoir-faire ?

C’est un peu comme bien aligner son yin et son yang.

Pour bien comprendre l’efficacité de chacune de nos compétences, il convient de faire un point sur leurs significations.

Avant chaque entretien, tu vas devoir identifier précisément tes compétences professionnelles et de les classer dans l’une ou l’autre des catégories : le savoir-faire ou le savoir-être. 

Pour cela, quelques conseils pratiques :

Savoir-faire

Le savoir-faire est la mise en pratique de tes savoirs théoriques et/ou connaissances à maîtriser pour pouvoir exercer le métier de développeur. 

Ce terme fait référence à l’habileté à résoudre les problèmes pratiques. Le savoir-faire est donc indispensable pour briller dans un travail quel que soit le secteur (et pour les non initiés, entendre le fameux “wahou ton écran c’est Matrix”, *soupirs*)

Savoir-être

Tu t’en doutes, le savoir-être va plutôt concerner ton attitude en entreprise, tes qualités personnelles comme le sens de l’organisation, la capacité d’écoute, le sens de l’initiative, le travail en équipe… Il va donc falloir donner de la valeur à ces qualités.

Elles sont indispensables pour assurer ton adhésion aux valeurs de l’entreprise, l’osmose avec les autres collaborateurs, en bref, ta bonne intégration et ton bonheur au travail (et celui des autres un peu quand même).

Lors d’un entretien pour un poste de développeur, il ne s’agit pas non plus de jouer les imposteurs.

Simplement, ne pas se focaliser uniquement sur le test technique, mais parler un peu de qui tu es en tant que personne. Une nouvelle façon de voir les entretiens, et se montrer en tant que réelle ressource humaine et pas uniquement une ressource technique.

Comment mettre en avant ses soft skills en entretien ?

Différencier sa candidature 

Les recruteurs rencontrent des dizaines de candidats, tu dois donc faire en sorte de te démarquer des autres profils de développeurs lors de ton entretien.

Cette différence peut être un trait de caractère, une expérience personnelle, ou une compétence rare, en lien ou non avec le poste : l’important est que le recruteur se souvienne de toi grâce à cette particularité.

Rassurer le recruteur

Le premier entretien est souvent conduit par un collaborateur du service des ressources humaines. Cette personne aura généralement très peu de connaissances techniques et aura tendance à orienter l’entretien vers les savoir-être du candidat. 

C’est le bon moment pour mettre en avant tes soft skills. Parmi les critères et traits de caractère les plus importants pour les recruteurs pour un poste de développeur, on retrouve : 

  • curiosité, 
  • proactivité, 
  • patience, 
  • empathie, 
  • créativité,
  • travail en équipe.

Attention, il ne suffit pas de dire que tu as telle ou telle qualité, il faut en apporter la preuve par des exemples réels : prépare quelques cas concrets issus de ton expérience en amont de l’entretien et tout se passera bien ! 

En résumé, tes savoir-faire et savoir-être sont complémentaires. Il faut trouver le bon dosage entre toutes tes qualités, sans reléguer ta personnalité au second plan. 

Pour aller plus loin, lire aussi : Bien préparer son entretien pour un job de développeur 

Linkeys démocratise le recrutement participatif et trouve les meilleurs candidats par la cooptation

Particuliers

Trouvez un job à une personne de votre réseau et gagnez jusqu'à 2000 € en lui envoyant simplement une de nos offres d’emploi.
Inscription gratuite

Entreprises

Découvrez la cooptation et améliorez vos flux de candidats avec Linkeys, la plateforme de recrutement participatif efficace et abordable.
Découvrir la cooptation avec Linkeys

L'article vous a plu, partagez-le

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn