Le partage intelligent

Depuis la création d’internet, des services de messagerie puis des réseaux sociaux, le nombre d’informations qui circule chaque jour sur nos différents canaux de communication ne fait qu’augmenter de façon exponentielle. L’information circule, recircule, crée le buzz, apparaît et disparaît. Une masse d’informations nous arrive dans un flux continu dont nous ne sommes que très peu maîtres.

Dès que nous recevons de l’information, nous souhaitons directement la partager. Lorsqu’une nouvelle croustillante arrive à notre portée, la plupart d’entre nous s’empresse de la transmettre au plus vite à son entourage. C’est ainsi que nous sommes faits, nous, êtres humains, êtres sociaux. Nous sommes à la recherche continuelle de liens à tisser et de moments de partage à vivre. Mais nous sommes-nous déjà posé la question de ce que valaient nos liens ?

Internet nous a donné le pouvoir de découvrir le monde ; les réseaux sociaux de communiquer avec des gens dont nous n’aurions jamais eu connaissance. Nous sommes maintenant plus que parés pour échanger, connaître et découvrir. Il ne nous reste plus qu’à y donner du sens. Construire intelligemment notre réseau pour en faire une plus-value dans notre vie. Vouloir communiquer intelligemment pour apporter quelque chose de concret à son milieu social. Les faux amis, les faux contacts, les likes à foison, la course à celui qui commentera le plus vite, à celui qui s’insurgera le plus vite, pourquoi faire ? Cela ne nous apporte en soi pas grand-chose, sauf flatter notre égo toujours plus proéminent. Pourquoi ne pas faire de cette capacité à échanger une force personnelle que nul autre ne possède ? Chacun possède un réseau social unique et peut mettre à profit les informations qu’il reçoit.

Nos contacts peuvent devenir une force utile et nous faire prospérer. N’est-ce pas là la clé du partage intelligent ? Utiliser sciemment son réseau, créer des liens solides et se construire socialement sur des fondations robustes ? L’information à foison ne disparaîtra pas, au contraire, le partage exponentiel encore moins. Mais nous pouvons cependant nous entourer intelligemment pour obtenir et transmettre une information qui nous est utile, ou que nous pensons utile, et ainsi nous préserver de ce flux indigeste d’information.

Ce que j’aime beaucoup avec le concept Linkeys, c’est cette capacité à tirer profit de ses propres liens sociaux, de sa propre expérience sur les réseaux et, au final, de valoriser son parcours de vie et les gens qui ont été sur notre route. On participe activement à l’économie locale, à l’évolution du marché du travail et on exploite utilement et sciemment son réseau social pour en faire profiter les autres autour de nous.

Et vous ? Savez-vous tirer parti de ce cadeau social que nous offre internet ? N’hésite pas à partager votre avis et votre point de vue sur la question ! Je serai plus qu’heureuse de débattre constructivement !

📝 Kéren Bagnoud